Édition Suivante
Parler du corps sans le corps. Le corps comme matériau. Le corps comme événement. Le corps comme expérience singulière, comme moment de rupture. Sortir / s'extraire / s'enlever / se sauver / s’en aller. Surface poreuse d’échanges. Surface de replis, d’habitude douce. C'est un voyage depuis l'intérieur. Un voyage depuis son centre, un voyage pour se connaître, pour se découvrir soi-même. Qui on est, qui on naît ? Regard de l'autre sur soi, sa condition. Intrusion du regard et du jugement, mais sans lui pas d'existant. Pas de remise en cause. Pas de questionnements. Sans ce regard, sans l'autre la réflexion n'est pas, ne naît pas. C'est à deux que s'anime le débat. C'est dans notre rapport à l'autre que nos questionnements émergent.